www.forum-405.com le Forum dédié à la 405

L'histoire et les versions de la 405 Pop10

Le forum aux 200946 messages!

Clause de non-responsabilité :
Les commentaires, avis, sites cités sont personnels et ne sont pas forcément ceux de l'équipe du forum qui en décline toute responsabilité.

    L'histoire et les versions de la 405

    avatar
    Invité
    Invité

    L'histoire et les versions de la 405 Empty L'histoire et les versions de la 405

    Message par Invité le Lun 23 Fév 2009 - 16:07




    EDIT lOlo: SOURCE PRINCIPAL http://peugeot405.e-monsite.com








    Pour commencer, je suis un peu surpris de ne pas trouver l'emplacement pour parler de l'histoire de la 405 et de parler aussi de toutes ses versions. J'espère qu'il ne partira pas à la poubelle car dans les discussions générale je pense qu'il a sa place.
    J'ai essayé de rassembler toutes les versions des 405, et bien sur vous pouvez en rajouter à la suite si il en manque.


    1ère partie
    Un peu d’histoire très rapide et un petit casse tête. Dans la catégorie des berlines moyenne familiale, Peugeot depuis la 403 tient une belle place parmi ses concurrents. Il faut dire qu’il nous présente des modèles qui ont de la gueule et qui sont de qualité. La 405 dans cette histoire, remplace quel modèle Peugeot ? En premier lieu, elle remplace officiellement la 305 vieillissante sur le marché, qui elle-même à remplacé la 304. Mais d’après ses dimensions, on pourrait dire qu’elle est la digne héritière de la 404 et de la 403. La 404 est une légende à elle seule avec par exemple son très jolie palmarès en compétition.
    Et pourtant la 404 à été remplacé par la 504 qui elle-même l’a été par la 505. Alors, ou se place vraiment la 405 pour son héritage ? Cruel dilemme. A mon avis et ce n’est que le mien, libre à chacun de voir les choses à sa façon, mais je dirai que la 405 à remplacé tardivement la 404. Pour moi la 504 est une nouvelle catégorie de familiale qui donnera naissance à la 505 qui n’est toujours pas remplacé. En haut de gamme la 605 avait remplacé la 604 et donnera naissance comme nous le savons à la 607. Pour en revenir à la 305, je pense plus judicieux que celle-ci fut remplacé par la 309. Enfin quand on pense à tout cela, c’est un petit casse tête en soi et pouvant ouvrir quelques discutions animé parmi les passionnés de la marque.


    Son histoire.

    En Octobre 1982, début du projet D60, qui sera commercialisé 56 mois plus tard sous le chiffre "405".

    En Février 1985, premier des 43 prototypes roulant D60.

    En Octobre 1986, démarrage des préséries.

    En Avril 1987, entrée en production de la 405, exclusivement à Sochaux.

    Le 18 juin 1987, lancement commercial en France, avec 3 moteurs essence et trois finitions: un 1.6 sur les trois finitions GL, GR, SR, un 1.9 sur GR et SR, et un 1.9i sur GR, appelé GRi, et SR, appelé SRi. Tous les modèles étaient équipés d'une boîte de
    vitesse mécanique à 5 rapports.

    En Septembre 1987, commercialisation de la Mi16, une finition riche en équipements, réservé au premier moteur multisoupapes français, un 1.9 injection à 16 soupapes, accouplé à une boîte de vitesse manuelle à 5 rapports. Lancement de la production dans sa version conduite à droite au centre de Ryton, en Grande-Bretagne. Premiers lancements commerciaux européens (République Fédérale Allemande, Autriche, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas, Italie et Suisse).

    En Octobre 1987, commercialisation d'un petit moteur 1.4 équipé d'une boîte de vitesse à 4 rapports sur la finition de base, GL.

    En Novembre 1987, lancements commerciaux dans les pays nordiques: Suède, Danemark, Norvège, et Finlande.

    En Décembre 1987, la 405 est élue "voiture de l'année 1988"! Lancement commercial en Grande-Bretagne.

    En Janvier 1988, commercialisation en Irlande.

    En Mars 1988, une boîte automatique à 4 rapports est proposé sur les 1.9 GR. Deux moteurs Diesel sont proposés: un 1.9D atmo sur les finitions GL et GR (GLD et GRD), et un 1.8 turbo Diesel sur GR et SR (GRDT et SRDT).

    En Juillet 1988, apparition des breaks. Il est proposé sur toutes les versions sauf celles équipées de deux moteurs: le 1.4 essence et le 1.9i 16V de la Mi16. Une boîte de vitesse automatique à 4 rapports est disponible sur 1.9 SRi, uniquement en berline. Le 1.4 voit sa puissance passer de 65 à 70ch.

    En Septembre 1988, commercialisation de la voiture aux Etats-Unis et au Canada.

    En Octobre 1988, présentation au "Mondial de l'Automobile" et commercialisation des versions break "Affaire", une version 2 places avec un grand coffre, proposée avec 2 moteurs, le 1.6 essence et 1.9D.

    En Novembre 1988, commercialisation en Thaïlande.

    En Décembre 1988, signature avec "Iran Khodro" d'un accord de coopération industrielle portant sur la production de 500 000 "405" en Iran sur 10 ans.

    En Février 1989, les 405 à traction intégrale apparaissent. Celles-ci uniquement sur la berline avec le 1.9 GR et SR (GRX4 et SRX4). Les boîtes mécaniques changent, la BE1, avec la marche AR à gauche de la première, est remplacée par la BE3, avec la marche AR en face de la 5ème.

    En Juillet 1989, c'est au tour de la Mi16 (avec son 1.9i16V) à pouvoir recevoir une traction intégrale (Mi16X4)(uniquement sur la berline). La GRi change de nom pour s'appeller Si.

    En 1990, entrée en production en Iran sous licence par "Iran Khodro".

    En Avril 1990, sortie de la SRIX4 (une SRI 1.9i à 4 roues motrices), uniquement en berline.

    En Juillet 1990, la planche de bord est légèrement restylée, l'isolation est améliorée, les vibrations atténuées. Le 1.9D atmo est disponible dans la version SR (SRD). La série limitée GLX fait son apparition en berline et en break, avec les moteurs 1.4, 1.6, et 1.9D (GLXD), ainsi que la GRX, avec les moteurs 1.6, 1.9, 1.8D (GRXD), 1.8TD (GRXDT). La SRi à boîte de vitesse automatique devient disponible
    sur le break.

    En Mai 1991, série spéciale 405 break "Rolland Garros" produite à 400 exemplaires.

    En Juillet 1991, apparition de la finition ST uniquement disponible sur la berline, et sur les 1.9i (STi) et 1.8TD(STDT). La STi est disponible avec une boîte automatique à 4 rapports.

    Fin 1991, fin de commercialisation aux USA.

    En 1992, accord avec la FS Lublin pour la fabrication de la 405 en Pologne, et début de fabrication à Buenos Aires (Argentine).

    En Juillet 1992, la 405 change: nouvelle planche de bord, nouveau volant, calandre plus arrondie, à l'arrière nouveaux feux, coffre redessiné avec un seuil de coffre rabaissé. La 405 s'embourgeoise. Les nouvelles normes antipollution obligent les constructeurs à adopter l'injection catalysée: les 1.4 et 1.6 sont les deux seuls blocs moteurs à rester sur la gamme, en adoptant simplement l'injection (le 1.4 au passage en profite pour passer à une boîte à 5 vitesses), le 1.9 est remplacé par un 1.8i, le 1.9i est remplacé par un 2.0i, le 1.9i16V par un 2.0i16V. Quand au Diesel, le 1.8TD est remplacée par le 1.9TD. Les séries spéciales GLX et GRX sont arrêtées. Les 405 4X4 sont proposés avec le moteur 2.0i en SRX4 et en Mi16. Les boîtes
    automatiques à 4 rapports sont proposées sur 1.8i GR, 2.0i SR (SRi), et ST (STi). Fin de la SRD (1.9D atmo sur SR).

    En 1993, entrée en production en Egypte.

    En Juillet 1993, apparition de la T16, un moteur de Mi16 (2.0i16V) avec un turbo,
    et transmission intégrale en série.

    En Novembre 1993, série spéciale "Mi16 Le Mans" produite en 150 exemplaires.

    En Juillet 1994, les GL, GR et SR sont remplacés respectivement par "Sillage", "Style", et "Signature". La SRi existe toujours avec la simple appellation "Signature", comme les autres versions SR, les SRiX4 (SRi en 4 roues motrices) et Mi16X4 (Mi16 en 4 roues motrices) disparaissent. Fin également du moteur 1.4i essence, et des boîtes automatiques.

    Durant Décembre 1994, série spéciale Husky, en berline TD.

    En 1995, fin de la coopération de Peugeot avec la FS Lublin. A peine 3 802 exemplaires de la Peugeot sont sortis des chaînes de Pologne.

    En Juillet 1995, disparition des STi, STDT, Mi16 et T16.

    En Avril 1996, fin de la production des berlines en France.

    En Novembre 1996, fin de la production des breaks en France.

    En 1999, fin de l'assemblage en Argentine. 50 701 auront été produites à Buenos Aires.

    Début 2001, sortie en Iran de la Peugeot Pars, une 405 phase 3.

    En 2002, fin de la production au Zimbabwe.

    La 405 est de nos jours encore produite en Egypte et en Iran.


    Dernière édition par 405 Quartz le Lun 23 Fév 2009 - 17:21, édité 2 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    L'histoire et les versions de la 405 Empty Re: L'histoire et les versions de la 405

    Message par Invité le Lun 23 Fév 2009 - 16:10

    2ème partie


    les différentes versions
    1ère partie: de Juin 1987 à Juillet 1994:


    GL ( 06/87 à 07/94)
    C'est la finition d'entrée de gamme de la 405. Elle n'avait aucun équipement particulier. Elle possédait entre autres des sièges en tissu, une montre analogique, un rétroviseur extérieur réglable de l'intérieur, le dégivrage de la lunette arrière, 2 feux de recul arrière et 2 feux arrière antibrouillard, témoin d'usure des plaquettes de frein, indicateur de température d'eau, cendrier avec éclairage, pré-équipement radio (antenne et fils), 4 accoudoirs dans les portes, projecteurs principaux à iodes, volant et ceintures de sécurité avant réglables en hauteur, alarme des feux restés allumés, 2 plafonniers (AV et AR), fines baguettes de protection latérales, freins à disques à l'avant et tambours à l'arrière. Ca ne vole pas haut comparé à aujourd'hui, mais cet équipement à l'époque était de bon niveau. Avec le temps, l'équipement s'est légèrement enrichi (rétroviseur extérieur droit réglabe de l'intérieur, intermittence des essuie-glaces avec réglage, ceintures de sécurité AR à enrouleur entre autres).
    Moteurs disponibles: 1.4 (sauf break), 1.4i (sauf break), 1.6, 1.6i, 1.9D (GLD).

    Photos de la version GL:

    L'histoire et les versions de la 405 GL-berline-blanche

    L'histoire et les versions de la 405 GL-grise

    L'histoire et les versions de la 405 GL-break-blanche

    L'histoire et les versions de la 405 Interieur-GL

    L'intérieur et son combiné
    L'histoire et les versions de la 405 Interieur-GL-brochures
    L'histoire et les versions de la 405 Combiné.JPG2.



    GR (06/87 à 07/94)
    C'est la finition intermédiaire de la 405. Au début, elle possédait en plus de la GL de larges baguettes de protections latérales avec inserts chromés, un compte-tours, une montre à affichage électronique, un accoudoir central arrière avec une trappe à ski, l'intermittence des essuie-glaces, un réglage lombaire du siège conducteur, ceintures de sécurité AR à enrouleurs. Avec le temps, l'équipement s'est légèrement enrichi.
    Moteurs disponibles: 1.6, 1.6i, 1.9, 1.8i, 1.9i (GRI), 1.9D (GRD), 1.8TD et 1.9TD (GRDT).

    L'histoire et les versions de la 405 GR-berline-marron

    L'intérieur et son combiné
    L'histoire et les versions de la 405 Interieur-GR-brochures
    L'histoire et les versions de la 405 Combiné.JPG3.


    SR ( 06/87 à 07/94)
    C'est resté pendant les premières années le haut de gamme des 405 (si l'on omet la Mi16, qui est la version sportive ), avant l'arrivé de la version ST. Au départ, elle s'enrichissait, en plus de la GR, du verrouillage centralisé télécommandé, des appuis tête avant réglable, pré-équipement radio plus sophistiqué (alimentation pour 4 hauts parleurs et deux tweeters), vitres avant électriques, poignées de portes couleur caisse, rétroviseur extérieur gauche couleur caisse et chauffant, direction assistée et 4 freins à disques (ventilés à l'avant) sur la SRI, console centrale prolongé entre les sièges avant, aumônières au dos des sièges avant, sièges en velours, boîte à gants fermant à clé et éclairée. L'équipement s'est aussi amélioré avec le temps.
    Moteurs disponibles: 1.6, 1.6i, 1.9, 1.8i, 1.9i et 2.0i (SRI), 1.9D (SRD), 1.8TD et 1.9TD (SRDT).

    Phase 01
    L'histoire et les versions de la 405 405-SR-01-brochures

    Phase 02
    L'histoire et les versions de la 405 405-SR-II

    L'intérieur et son combiné en phase 01
    L'histoire et les versions de la 405 Interieur-405-SR-01-brochure
    L'histoire et les versions de la 405 Combiné.JPG4.




    ST (07/90 à 07/95)
    C'est le haut de gamme 405 (en omettant les sportives). Elle n'existait qu'en berline. Elle possédait en plus de la SR les vitres arrières électriques, le cuir, insert bois, climatisation, autoradio.
    Moteurs disponibles: 1.9i et 2.0i (STI), 1.8TD et 1.9TD (STDT).




    Si (07/89 à 07/92)
    C'est la nouvelle appellation de la GRI.
    Moteurs disponibles: 1.9i.
    Photos de la SI
    L'histoire et les versions de la 405 405-SI
    L'histoire et les versions de la 405 405-SI-interieur



    MI16-MI16x4 ( 09/1988 à fin de fabrication)
    La gamme 405 a besoin d'image pour s'imposer sur le marché dominé par la Renault 21 et la Citroën BX. Pour affronter la Renault 21 Turbo, elle puise dans la banque moteur PSA dont le nouveau multisoupapes, le premier français de série, constitue la version la plus sportive. Ce moteur de 160 chevaux permet ainsi à la 405 Mi16 de devenir LA nouvelle sportive familiale Peugeot. Dotée d'une tenue de route amusante (châssis survireur) et efficace, elle séduit la clientèle par les sensations qu'elle offre. Les plus sportifs lui reprocheront un manque de couple à bas régime pénalisant pour les reprises. Le confort de suspension se distingue par son compromis confort/efficacité remarquable. En 1992, la 405 reçoit un tableau de bord plus cossu, un léger lifting extérieur, quelques kilos supplémentaires et... un moteur catalysé. Coup fatal pour la MI16 qui malgré l'augmentation de cylindrée (1998 cm3) se voit complètement castrée. La puissance tombe à 155 poney (même moins sur certains modèles après passage au banc) et le moteur perd son caractère rageur et sa hargne à hauts régimes.
    X4...
    Débarquée sur un marché initié 10 ans plus tôt par Audi avec son fameux système Quattro, la 405 MI16 x4 a connu une carrière peu mémorable tout comme sa rivale, la Renault 21 Turbo Quadra. Avec sa version intégrale, la 405 MI16 repousse pourtant les limites de la tenue de route et de l'adhérence. Le différentiel central de type épicycloïdal doublé d'un visco-coupleur répartit le couple à 53% sur le train avant et à 47% sur le train arrière, équipé d'un différentiel Torsen (voir rubrique: "Les 405 4X4"). Le système de la 405 est très efficace. Cependant, son caractère survireur à la mise en appui est ici atténué et la voiture se montre plus sous-vireuse. En revanche, il est plus frustrant d'avoir à se contenter d'un moteur trop creux à bas régime et d'une boîte mal étagée qui subissent le surcroît de poids.
    La Mi16 jouit d'un équipement haut de gamme à l'époque. Elle avait de série à ses débuts, en 1987, en plus de la finition SR (voir rubrique "Finitions"), de 4 freins à disques (ventilés à l'avant), roues alu 14", becquet AR, spoiler AV couleur carrosserie avec antibrouillard intégrés, bas de caisse avec élargisseurs d'ailes. L'équipement de série s'est enrichie au cours des années (roues alu 15", ABR Bendix (ABS chez Bosch), climatisation, ...)

    Série 01 a (jantes de 14 pouces)
    L'histoire et les versions de la 405 Mi16-PH1

    Série 01 b (jantes de 15 pouces)
    L'histoire et les versions de la 405 Mi16

    Autres photos de la MI16
    L'histoire et les versions de la 405 MI16-A
    L'histoire et les versions de la 405 MI16-B
    L'histoire et les versions de la 405 MI16-C
    L'histoire et les versions de la 405 MI16-4X4

    Son combiné
    L'histoire et les versions de la 405 Combine-serie-01


    Dernière édition par 405 Quartz le Lun 23 Fév 2009 - 17:11, édité 4 fois
    avatar
    Invité
    Invité

    L'histoire et les versions de la 405 Empty Re: L'histoire et les versions de la 405

    Message par Invité le Lun 23 Fév 2009 - 16:15

    3ème partie


    2ème partie: de Juillet 1994 à Novembre 1996:
    (Les carburateurs disparaissent aux profils des injections et des catalyseurs)

    Sillage (Furia en Belgique) 07/94 à 11/96
    C’est le nouveau nom de la GL, l’entrée de gamme. Son équipement évolue en proposant enplus des dernières GL de série la direction assistée, le verrouillage centralisé télécommandé, la sellerie en velours, le compte-tours et la montre électronique. La version Belge est légèrement mieux équipée, du fait d'une clientèle plus exigeante.
    Moteurs: 1.6i, 1.9D, 1.9TD.

    Photo de la Sillage
    L'histoire et les versions de la 405 Sillage


    Style (Privilège en Belgique) 07/94 à 11/96
    Nouveau nom de la GR. L'équipement supplémentaire proposé en plus des GR était l'autoradio avec commandes au volant, vitres électriques avant (séquentielle côté conducteur), boîte à gants verrouillable, airbag conducteur (depuis 07/95), retros dégivrants, glaces teintées, peinture métallisée. Là encore, la version Belge est mieux équipée que la version française.
    Moteurs: 1.6i, 1.8i, 1.9D, 1.9TD.

    Photo de la Style
    L'histoire et les versions de la 405 Style


    Signature (Vendôme en Belgique) 07/94 à 11/96
    Nouveau nom de la SR. L'équipement croît également, en rajoutant les vitres arrière électriques, les antibrouillards avant, les jantes alu (depuis 07/95), climatisation régulée, rétros électriques. La version belge reste plus cossue que la française.
    Moteurs: 1.8i, 2.0i, 1.9TD.

    Photo de la Signature
    L'histoire et les versions de la 405 Signature



    Turbo 16

    L'histoire et les versions de la 405 T16
    L'histoire et les versions de la 405 T16-A
    L'histoire et les versions de la 405 T16-B

    C'est la plus performante, la plus rapide, la mieux équipée, la plus complexe, et la plus chère... des 405!
    Moteur 2L (1998cm3), 16 soupapes, turbo Garett T25 à géométrie variable, transmission intégrale permanente avec visco-coupleur pour le différentiel central et mécanisme Torsen pour le différentiel arrière( muni d'un double blocage des différentiels central et arrière que le conducteur actionne), boîte manuelle 5 rapports, overboost passant la puissance maxi (4800 tours/min) de 200 à 220 chevaux et le couple maxi (2200 tours/min)de 285Nm (29Mkg) à 315Nm (32Mkg) pendant 45 secondes, jantes 16" et pneus 205/50/16.
    Le résultat est proche de la perfection: les accélérations sont foudroyantes, la tenue de route est vive et précise, et le freinage mordant. L'auto vous colle au siège à la moindre pression de la pédale droite et la pédale de frein vous rassure par l'efficacité de l'ABS. L'overboost pousse la puissance à 220ch ce qui est largement suffisant pour se faire une Subaru. Et si ça ne suffit pas, réappuyez à fond sur l'accélérateur, et c'est reparti, sifflement du turbo à l'appui! Tout cela dans l'ambiance intérieur cuir Alcantara, climatisation, autoradio 8 haut-parleurs! Son seul regret, son manque de couple à bas régime, mais vite oublié dès que le turbo rentre en action. Si la consommation reste raisonnable à allure normale (12L/100km), elle franchie vite la barre des 18L au 100km dès qu'on joue avec la bête.
    Ses signes extérieurs de reconnaissance sont le sigle arrière "T16", son becquet arrière spécifique qui descends plus sur la malle et s'élargit, et ses roues de 16".
    Produite pendant trois ans, à environ 1000 exemplaires, 380 pour la France, dont trente pour la gendarmerie française pour les interceptions d'autoroutes, et quelques 620 pour l'étranger
    0 à 1OO km/h: 6,5sec.
    1OOOm DA: 27,5sec.
    poids: 1340kg.
    Equipements de série: ABS, climatisation automatique, verrouillage centralisé télécommandé, 4 vitres électriques, radiocassette 8 haut-parleurs, volant 3 branches gainé cuir, direction assistée, antibrouillard, transmission intégrale avec différentiel autobloquant, intérieur cuir Alcantara, siège conducteur et passager réglable en hauteur et réglage lombaire, volant réglable en hauteur.

    L'histoire et les versions de la 405 T16-C
    L'histoire et les versions de la 405 T16-D
    L'histoire et les versions de la 405 T16-E
    L'histoire et les versions de la 405 T16-F
    L'histoire et les versions de la 405 T16-G


    Les 405 à quatre roues motrices

    Citroën sortant une BX 4X4 et Renault ayant sorti une R21 Nevada à 4 roues motrices non permanentes et s'apprêtant à sortir les R21 "Quadra", Peugeot se devait de proposer ce type de transmission sur sa 405. Ceci fut fait en Février 1989, avec l'apparition des GRX4 et SRX4, complété en Juillet par la MI16X4.
    Les GRX4 et SRX4 sont les versions 4X4 des 1.9 double-carbus 110ch GR et SR, et la MI16X4 la version intégrale de la MI16. En Avril 1990, ce fut au tour de la SRI (1.9i 125ch) de pouvoir recevoir le logo SRIX4. En 1992, lors du restylage, à cause de la faiblesse des ventes des 405 4X4, la GRX4 et SRIX4 furent supprimés, et la version SRX4 fut conservée avec le moteur 2.0i 123ch jusqu'en juillet 1994. La MI16X4 est toujours au catalogue avec le nouveau moteur, jusqu'en juillet 1994. La T16, sorti en Juillet 1993 et produite jusqu'en Juillet 1995, propose la transmission intégrale en série. Ce fut la dernière 405 intégrale produite en série. Elles n'ont existées qu'en berline.

    Les différentes 405 4X4:
    02/89 à 07/92: GRX4 et SRX4 avec le 1.9 bicarbu 110ch.
    07/90 à 07/94: MI16X4, avec les moteurs MI16.
    04/90 à 07/92: SRIX4 avec le 1.9i 125ch.
    07/92 à 07/94: SRX4 avec le 2.0i 123ch.
    07/93 à 07/95: T16.

    La technique:
    Les exigences de la formule X4 ont nécessité un élargissement du tunnel central. La répartition du couple est de 53% à l'avant et 47% à l'arrière, ceci afin de ne pas dérouter les habitués des tractions. La transmission intégrale est permanente avec visco-coupleur pour le différentiel central et mécanisme Torsen pour le différentiel arrière. Elle est munie d'un double blocage des différentiels central avant et arrière que le conducteur actionne. A l'arrière, il s'agit du train arrière de la BX GTI 4X4,à bras tirés, avec suspension hydropneumatique. La hauteur de caisse arrière est donc variable, avec une commande dans le coffre qui permet de faire varier celle-ci. Une pompe autonome empêche la voiture de se vautrer à l'arrêt comme le ferait une Citroën d'ancienne génération. La garde au sol est donc constante et indépendante de la charge. A l'avant, pas de surprise, on retrouve les trains avant Mac Pherson des 2 roues motrices, avec des ressorts plus longs pour pouvoir encaisser la surcharge à l'avant (70kgs environ). La surcharge pondérale totale est en moyenne de 130 à 160kgs par rapport à leurs versions 2 roues motrices respectives. Les versions X4 possèdent toutes 4 freins à disques, la direction assistée, et des répétiteurs de clignotants latéraux, situés sur les ailes. Le coffre, du fait de l'encombrement de ce type de transmission, retrécit de 48 litres, passant à 432 litres.

    Les photos
    L'histoire et les versions de la 405 Mi16x4
    L'histoire et les versions de la 405 Logo
    L'histoire et les versions de la 405 Logo-01

    La commande de blocage des différentiels
    L'histoire et les versions de la 405 Commande-int

    La transmission (ici la T16)
    L'histoire et les versions de la 405 Transmission

    La vue en dessous, le pont arrière
    L'histoire et les versions de la 405 Vue-du-pont-arriere

    Le système de la garde au sol de caisse arrière
    L'histoire et les versions de la 405 Le-coffre
    avatar
    Invité
    Invité

    L'histoire et les versions de la 405 Empty Re: L'histoire et les versions de la 405

    Message par Invité le Lun 23 Fév 2009 - 16:19

    Les séries spéciales

    GLX
    Cette série limitée est sortie 3 ans après la 405, et est restée 2 ans au catalogue (07/90 à 07/92). Elle a existé en berline avec les moteurs 1.4, 1.6, et 1.9D, et en break avec les moteurs 1.6 et 1.9D. Elle reprend la version GL en s'équipant légèrement mieux,comme un meilleur pré-équipement radio.

    GRX
    Commercialisée en même temps que la GLX, cette GRX reprend les moteurs 1.6, 1.9 (carbu), 1.9D et 1.8TD. Elle reprend aussi l'équipement de la GR en rajoutant un siège conducteur réglable en hauteur.

    Husky

    Cette série spéciale, sortie en Décembre 1994, n'a existé qu'avec le 1.9TD, et en berline. Sa couleur unique était le bleu de Sèvres métallisée, et reprenait l'équipement de série de la version "Style" (voir la rubrique "Finitions"). Elle rajoutait à cela une liste d'équipement intéressante:
    -lave-projecteur haute pression,
    -rétroviseurs électriques et dégivrant,
    -phares antibrouillard avant
    -sièges avant chauffants,
    -indicateur de température extérieure,
    -ABS,
    -sellerie velours.

    Photo de la "Husky"
    L'histoire et les versions de la 405 405_Husky


    Roland Garros
    Equipements extérieurs:
    • couleur unique: vert foncé métallisé
    • simple filet latéral blanc,
    • logos "Roland Garros" sur ailes avant,
    • jantes en alliage,
    • jonc chromé sur pare-chocs et baguettes latérales,
    • barres de toit,
    • phares anti-brouillard,
    • jupes avant/arrière couleur carrosserie,
    • phares à iode à double parabole H1 + H4,
    • rétroviseurs extérieurs réglables de l'intérieur (et dégivrants),
    • toit ouvrant électrique,
    • coquilles de rétroviseur couleur carrosserie.
    Equipements intérieurs:
    • sellerie en drap "Set" et cuir blanc avec surpiqûres rouge brique,
    • panneaux de portes en drap "Set",
    • quatre appuis-têtes en cuir blanc,
    • ceintures de sécurité rouge brique,
    • volant sport gainé cuir,
    • glaces teintées,
    • logo "Roland Garros" au centre du volant,
    • condamnation centralisée avec télécommande,
    • glaces avant électriques,
    • pré-équipement radio,
    • siège conducteur réglable en hauteur et en appui lombaire,
    • surtapis anthracite,
    • console centrale longue avec range-cassettes,
    • filet de rangement dans les dossiers des sièges avant,
    • boîte à gants éclairée avec fermeture à clé,
    • plafonniers avant/arrière avec temporisation,
    • lecteur de carte à l'avant,
    • banquette arrière rabattables en deux parties,
    • moquette dans le coffre,
    • cache bagages.
    Option:
    • autoradio (choix parmi trois modèles homologués).
    Moteur:
    • 1.9 essence : 1905 cm3 - 83 x 88 mm - injection électronique Bosch L3.1 - 123 ch à 5500 tr/min - 17,2 mkg à 2750 tr/min - 9 cv - - bvm 5 - 1080 kg - pneus 185/65 R14 H - 195 km/h.

    Photos de la Roland Garros:
    L'histoire et les versions de la 405 405_Roland_Garros_1_T
    L'histoire et les versions de la 405 405_Roland_Garros_2_T



    Quartz (Belgique)
    Principaux équipements extérieurs:
    • disponible uniquement en berline,
    • trois couleurs disponibles:
    o gris Futura métallisé,
    o gris Graphite métallisé,
    o gris Magnum métallisé,
    • baguettes latérales de protection,
    • toit ouvrant électrique,
    • enjoliveurs intégraux type "turbine",
    • rétroviseurs extérieurs réglables de l'intérieur,
    • aileron de coffre couleur carrosserie,
    • logo "Quartz" sur coffre.

    Principaux équipements intérieurs:
    • sellerie en drap,
    • direction assistée (sur diesel),
    • condamnation centralisée,
    • appuis-têtes réglables avant,
    • miroir de courtoisie passager,
    • alarme oubli feux,
    • montre à quartz à affichage analogique,
    • coffre éclairé,
    • pré-équipement radio,
    • rétroviseur intérieur jour/nuit,
    • volant sport à trois branches,
    • moquette dans le coffre.

    Motorisations: (Belgique)
    • 405 "Quartz" 1.6
    • 405 "Quartz" 1.9D

    Photos de la Quartz:
    L'histoire et les versions de la 405 405_Quartz_B
    L'histoire et les versions de la 405 405_Quartz_B_int
    L'histoire et les versions de la 405 405_Quartz_B_logo



    Furia (Belgique)
    Principaux équipements extérieurs:
    • disponible uniquement en berline,
    • quatre couleurs disponibles:
    o bleu de Saxe métallisé,
    o gris Magnum métallisé,
    o gris Graphite métallisé,
    o gris Quartz métallisé,
    • baguettes latérales de protection,
    • enjoliveurs intégraux de série,
    • rétroviseurs extérieurs réglables de l'intérieur,
    • glaces teintées,
    • aileron de coffre couleur carrosserie,
    • logo "Furia" sur coffre ?

    Principaux équipements intérieurs:
    • sellerie en drap,
    • direction assistée,
    • condamnation centralisée,
    • appuis-têtes réglables avant,
    • boîte à gants fermant à clé,
    • alarme oubli feux,
    • montre à quartz à affichage analogique,
    • coffre éclairé,
    • pré-équipement radio.

    Option disponible sur cette série spéciale:
    • toit ouvrant à commande électrique.

    Motorisations: (Belgique)
    • 405 "Furia" 1.6
    • 405 "Furia" 1.9D

    Photo de la Furia:
    L'histoire et les versions de la 405 405_Furia_B_93_AV



    Le Mans (Suisse)
    Equipements extérieurs supplémentaires: (par rapport à la finition "Mi16" de série)
    • une seule couleur disponible:
    o blanc Meije,
    • jantes en alliage 15" de série,
    • logos "Le Mans" sur les portes avant et le coffre,
    • logo "405 Mi 16" et bandes "PTS" sur calandre,
    • filet décoratif latéral,
    • toit ouvrant électrique en série.
    Equipements intérieurs supplémentaires: (par rapport à la finition "Mi16" de série)
    • sellerie de série.

    Moteur:
    • celui de la 405 "Mi16" de série mais puissance différente: 1905 cm3 - 147cv à 6400 tr/min - ABR.

    Photos de la "Le Mans suisse":
    L'histoire et les versions de la 405 405_Le_Mans_CH_1
    L'histoire et les versions de la 405 405_Le_Mans_CH_2
    L'histoire et les versions de la 405 405_Le_Mans_CH_3



    Collection (Suisse)
    Principaux équipements extérieurs:
    • une seule couleur disponible:
    o gris Magnum métallisé,
    • jantes en alliage 15" de série,
    • aileron sur coffre,
    • lave-phares,
    • glaces teintées,
    • logo spécifique sur coffre.

    Principaux équipements intérieurs:
    • sellerie cuir avec quatre appuis-têtes et sièges avant chauffants,
    • climatisation,
    • quatre glaces électriques,
    • siège conducteur réglable en hauteur,
    • volant sport gainé cuir,
    • direction assistée,
    • ABR,
    • condamnation centralisée.
    Option disponible sur cette série limitée:
    • toit ouvrant électrique.
    Moteur:
    celui de la 405 "Mi16" de série mais puissance différente: 1905 cm3 - 147cv à 6400 tr/min - ABR

    Photos de la "Collection":
    L'histoire et les versions de la 405 MI16 collection-01
    L'histoire et les versions de la 405 MI16 collection-02
    L'histoire et les versions de la 405 MI16 collection-03



    Le Mans (version Française)
    Equipements extérieurs supplémentaires: (par rapport à la finition "Mi16" de série)
    • une seule couleur disponible:
    o rouge Lucifer métallisé,
    • jantes en alliage 15" de série,
    • logos sur portes avant (silhouette de la 905 victorieuse),
    • logo "Le Mans" sur panneau arrière (remplace le logo "Mi16" ),
    • numéro de la série sur la portière avant gauche,
    • "flamme" PTS sur calandre.

    Equipements intérieurs supplémentaires: (par rapport à la finition "Mi16" de série)
    • sellerie spécifique cuir et Alcantara,
    • sièges avant chauffants,
    • bandeau en fibre de carbone sur planche de bord,
    • logo "Le Mans" en haut de la console centrale,
    • autoradio disponible en option concessionnaire.

    Rappel des équipements :
    • La 405 "Mi16" de série est déjà pourvue de l'équipement suivant:
    o ABR - jantes en alliage 15" avec pneus 195/55 - quatre glaces électriques (séquentielle côté conducteur) (glaces avant électriques seulement en Suisse) - siège conducteur et volant réglables en hauteur - spoiler avec phares anti-brouillard - aileron arrière - accoudoir central arrière - réglage du siège conducteur en appui lombaire - quatre appuis-têtes - indicateur de température extérieure - plafonniers temporisés - rétroviseurs électriques et dégivrants - ....
    • pas d'option sur la série limitée "Le Mans".
    Moteur:
    • celui de la 405 "Mi16" de série: 1998 cm3 - 86 x 86 mm - 2 ACT - 16v - injection électronique multipoint - 155 ch à 6500 tr/min - 18,6 mkg à 3500 tr/min - bvm 5 - 1180 kg - 215 km/h - 11 cv

    Photos de la "Le Mans Française"
    L'histoire et les versions de la 405 406_Le_Mans_1
    L'histoire et les versions de la 405 406_Le_Mans_3
    L'histoire et les versions de la 405 406_Le_Mans_5


    Suisse
    Principaux équipements extérieurs:
    • couleurs disponibles: celles de la gamme normale ?
    • peinture métallisée ou nacrée en série,
    • jantes en alliage,
    • rétroviseurs électriques et dégivrants,
    • phares anti-brouillard,
    • kit carrosserie: spoilers, jupes latérales, aileron (sur berline),
    • galerie de toit (sur break),
    • essuie-glace arrière (sur break),
    • logo "Suisse" sur panneau arrière.

    Principaux équipements intérieurs:
    • sellerie cuir/Alcantara,
    • quatre glaces électriques,
    • inserts bois sur panneaux de portes et pommeau de levier de vitesses,
    • climatisation régulée,
    • radio Peugeot Audio 4050 RDS avec commandes au volant,
    • ABS,
    • indicateur de température extérieure,
    • montre à affichage numérique,
    • compte-tours,
    • alarme oubli feux,
    • accoudoir central avant,
    • sièges avant chauffants,
    • volant sport gainé cuir,
    • cache-bagages (sur break).

    Photos de la "Suisse"
    L'histoire et les versions de la 405 405_Suisse_2
    L'histoire et les versions de la 405 405_Suisse_1
    L'histoire et les versions de la 405 405_Suisse_int.jpg1.



    SRI Suisse
    Principaux équipements extérieurs:
    • disponible en berline ou break,
    • couleur unique: vert Sorrento nacré spécifique,
    • jantes en alliage à huit branches,
    • barres de toit (sur break),
    • aileron de coffre surélevé (sur berline),
    • rétroviseurs extérieurs dégivrants (avec réglages électriques côté conducteur),
    • logo arrière ?

    Principaux équipements intérieurs:
    • sellerie cuir,
    • sièges avant chauffants,
    • quatre appuis-têtes,
    • rétroviseurs extérieurs dégivrants,
    • quatre glaces électriques,
    • cache-bagages (sur break),
    • direction assistée,
    • condamnation centralisée avec télécommande,
    • siège conducteur réglable en hauteur et en appui lombaire.
    Options disponibles sur cette série spéciale:
    • bva 4,
    • toit ouvrant électrique,
    • antiblocage de roue "ABR",
    • climatisation.
    Motorisation:
    • 1905 cm3 - 120 cv - injection Bosch Motronic M 1.3 - bvm 5 - 197 km/h.

    Photos de la SRI Suisse

    L'histoire et les versions de la 405 405_SRi_Suisse_1
    L'histoire et les versions de la 405 405_SRi_Suisse_2
    L'histoire et les versions de la 405 405_SRi_Suisse_3
    L'histoire et les versions de la 405 405_SRi_Suisse_int
    L'histoire et les versions de la 405 405_SRi_Suisse_jte
    L'histoire et les versions de la 405 405_SRi_Suisse_tdb
    avatar
    Invité
    Invité

    L'histoire et les versions de la 405 Empty Re: L'histoire et les versions de la 405

    Message par Invité le Lun 23 Fév 2009 - 16:22

    Dernière partie

    Les 405 breaks

    Apparue en Juillet 1988, il représenta 15% des ventes de 405. Cette carrosserie est plus courte que la berline de 1cm du fait d'un pare-choc arrière différent, qui laisse la place à un hayon descendant bas pour permettre un seuil de chargement bas. Le volume du coffre en configuration 5 places est inférieur à celui de la berline de 78 litres (392 litres) ,du fait du cache-bagages qui diminue la hauteur de celui-ci, mais on peut agrandir sa capacité en rabattant la banquette arrière, chose que l'on ne peut faire sur la berline. En équipement, il gagne un essuie-glace arrière de série, mais bizarrement, jusqu'en Juillet 1990, il ne disposait pas de cache-bagages, chose impensable aujourd'hui. Son poids est en moyenne supérieur de 100 kgs par rapport à la berline correspondante, et les amortisseurs sont tarés de façon différente, afin de supporter le poids supplémentaire et des charges qu'il peut transporter, vocation d'un break. Cette carrosserie a existé en version entreprise (détaxable) dénommé "Affaire", une version donc à 2 places avec un vaste coffre, chose qui ne se fait plus dans ce segment de nos jours. Cette version fut proposée avec le 1.6 essence et le 1.9D. Cette carrosserie exista sur toutes les versions de 405 execpté celles avec le moteur de base essence 1.4, les finitions ST, les sportives Mi16 et T16, et les versions 4X4. Seules les séries spéciales GLX et GRX étaient disponibles en break, et la série spéciale "Rolland Garros" (voir rubrique "405 Rolland Garros") n'a existé qu'en break. Contrairement à la berline, encore produite aujourd'hui (voir rubrique "Les 405 encore produites"), le break n'est plus produit dans le monde.

    Les photos du break
    L'histoire et les versions de la 405 01.jpg4.
    L'histoire et les versions de la 405 02.jpg2.
    L'histoire et les versions de la 405 Sillage-break
    L'histoire et les versions de la 405 Style-break
    L'histoire et les versions de la 405 Signature-break



    Les 405 phase II
    A partir de juillet 1992, Peugeot a fait subir à la 405 un lifting. Celui ci comprend un nouveau tableau de bord, une meilleure insonorisation et l'arrière de la voiture modifiée avec une nouvelle découpe entre les deux feux arrière qui rend le chargement moins fatiguant et donc plus pratique.

    Quelques photos des changements

    La nouvelle planche de bord
    L'histoire et les versions de la 405 Nouveau-tdb2

    Le nouvel arrière
    L'histoire et les versions de la 405 Nouveau-cul

    La motorisation Turbo diesel passe du 1769 cm3 au 1905 cm3.



    La motorisation
    Les moteurs essence
    Les 1.4
    moteur de base. Avec boîte 4 vitesses sur les modèles carbus.
    Cylindrée: 1360cm3.
    AlesageXcourse: 75X77mm.
    Moteur type TU, 4cylindres en ligne et 8 soupapes, 1 arbre à cames en tête entraîné par courroie crantée.
    Puissance fiscale: 6CV.
    Transmission: boîte manuelle 4 rapports sur carbu, 5 rapports sur injection. type: traction.

    De 10/1987 à 07/1988:
    Alimentation: carburateur simple corps Weber 34 TLP.
    Puissance maxi: 65ch à 5900trs/min
    couple maxi: 114Nm à 3800trs/min
    Vitesse Maxi: 160km/h
    Conso (90km/h, 120km/h, urbain): 5.5L, 7.3L, 8.5L.

    De 07/1988 à 07/1992:
    Alimentation: carburateur simple corps Weber 34 TLP.
    Puissance maxi: 70ch à 5800trs/min
    couple maxi: 114Nm à 3800trs/min
    Vitesse Maxi: 165km/h
    0 à 100km/h: 16.5secondes.
    Conso (90km/h, 120km/h, urbain): 5.5L, 7.2L, 8.3L.

    De 07/1992 à 07/1994:
    Alimentation: injection monopoint catalysée
    Puissance maxi: 70ch à 5800trs/min
    couple maxi: 111Nm à 3400trs/min
    Vitesse Maxi: 170km/h
    Conso (90km/h, 120km/h, urbain): 5.6L, 7.4L, 8.3L.

    Les 1.6
    Moteur essence le plus vendu.
    Cylindrée: 1580cm3.
    AlésageXcourse: 83X73mm.
    Moteur type XU, 4 cylindres en ligne et 8 soupapes, 1 arbre à cames en tête entraîné par courroie crantée.
    Puissance fiscale: 7CV.
    Transmission: boîte de vitesse: manuelle 5 rapports. type: traction.

    De 06/1987 à 07/1992:
    Alimentation: carburateur double corps Solex 34X34 ZI.
    Puissance maxi: 92ch à 6000trs/min
    couple maxi: 132Nm à 2600trs/min
    Vitesse Maxi: 180km/h
    0 à 100km/h: 11.6secondes
    Conso (90km/h, 120km/h, urbain): 5.6L, 7.1L, 9.2L.

    De 07/1992 à 11/1996:
    Alimentation: injection monopoint catalysée (jusqu'en 07/1994), puis injection multipoint catalysée.
    Puissance maxi: 89ch à 6400trs/min
    couple maxi: 128Nm à 3000trs/min
    Vitesse Maxi: 175km/h
    Conso (90km/h, 120km/h, urbain): 5.8L, 7.8L, 9.8L.

    Le 1.8
    De 07/1992 à 11/1996:
    Cylindrée: 1761cm3.
    AlésageXcourse: 80X81.4mm.
    Moteur type XU, 4 cylindres en ligne et 8 soupapes, 1 arbre à cames en tête entraîné par courroie crantée.
    Puissance administrative: 7CV(boîte manuelle longue), 9CV(boîte manuelle courte, et automatique 4 rapports).
    Transmission: boîte vitesse: manuelle 5 rapports courte ou longue, ou boîte automatique 4 rapports. type: traction.
    Alimentation: injection multipoint catalysée .
    Puissance maxi: 103 ch à 6000trs/min.
    Couple maxi: 153 Nm à 3000trs/min.
    Vitesse maxi: 185km/h.
    Conso (90km/h, 120km/h, urbain): 5.5L, 7.1L, 9.9L.

    Les 1.9
    Moteur 1.6 avec une course plus grande.
    Cylindrée: 1905cm3.
    AlésageXcourse: 83X88mm.
    Moteur type XU, 4 cylindres en ligne, arbre(s) à cames en tête entraîné(s) par courroie crantée.

    Le 1.9 de base (de 06/1987 à 07/1992):
    Alimentation: carburateur double corps Solex 34X34 ZI.
    Puissance maxi: 110ch à 6000trs/min.
    Couple maxi: 160Nm à 3000trs/min.
    8 soupapes, 1 arbre à cames en tête.
    Puissance fiscale: 7CV pour les boîtes manuelles longues, 9CV pour les boîtes manuelles courtes et les automatiques, 10CV pour les integrales (uniquement dispo en boîte manuelle).
    Transmission: boite de vitesse: 5 rapports courte ou longue, boîte automatique 4 rapports. type: traction ou intégrale permanente.
    Vitesse maxi: 190km/h pour les tractions, 187km/h pour les intégrales, 184km/h pour les automatiques.
    0 à 100km/h: 10.3secondes (manuelle boîte courte).
    Conso des tractions manuelles (90km/h, 120km/h, urbain): 5.8L, 7.5L, 9.5L.
    Conso des tractions automatiques (90km/h, 120km/h, urbain): 6.5L, 7.8L, 10.7L.
    Conso des intégrales (90km/h, 120km/h, urbain): 6.5L, 8.2L, 10.5L.

    Le 1.9 injection (de 06/1987 à 07/1992):
    Alimentation: injection non catalysée Bosch L3-1.
    Puissance maxi: 125ch à 5500trs/min.
    Couple maxi: 167Nm à 2750trs/min.
    8 soupapes, 1 arbre à cames en tête.
    Puissance fiscale: 9CV pour les boîtes manuelles et les automatiques, 10CV pour les integrales (uniquement dispo en boîte manuelle).
    Transmission: boite de vitesse: manuelle 5 rapports, boîte automatique 4 rapports. type: traction ou intégrale permanente.
    Vitesse maxi: 200km/h pour les tractions manuelles.
    0 à 100km/h (traction boîte manuelle): 9.7secondes.
    Conso des tractions manuelles (90km/h, 120km/h, urbain): 6L, 7.8L, 10.4L.
    Conso des tractions automatiques (90km/h, 120km/h, urbain): 6.7L, 8.2L, 10.6L.

    Le 1.9 injection Mi16 (de 09/1987 à 07/1992):
    Alimentation: injection non catalysée Bosch Motronic ML 4-I.
    Puissance maxi: 160ch à 6500trs/min.
    Couple maxi: 177Nm à 5000trs/min.
    16 soupapes, 2 arbres à cames en tête.
    Puissance fiscale: 10CV pour la traction, 11CV pour l'integrale.
    Transmission: boite de vitesse: manuelle 5 rapports. type: traction ou intégrale permanente.
    0 à 100km/h: 8.6secondes pour les tractions, 9.4secondes pour les intégrales.
    Vitesse maxi: 215km/h pour les tractions, 220km/h pour les intégrales.
    Conso des tractions manuelles (90km/h, 120km/h, urbain): 6.5L, 8L, 11.3L.
    Conso des intégrales (90km/h, 120km/h, urbain): 6.9L, 8.5L, 11.7L.

    Les 2.0
    Cylindrée: 1998cm3.
    AlésageXcouse: 86X86mm.
    Moteur type XU, 4 cylindres en ligne, arbre(s) à cames entrainé(s) par courroie crantée.
    Le 2.0 (de 07/1992 à 11/1996):
    Alimentation: injection électronique multipoint catalysée.
    Puissance maxi: 123ch à 5750trs/min.
    Couple maxi: 176Nm à 2750trs/min.
    8 soupapes, 1 arbre à cames en tête.
    Vitesse maxi: 197km/h traction manuelle.
    Conso traction manuelle (90km/h, 120km/h, urbain): 5.9L, 7.4L, 11L.
    Transmission: boite de vitesse: manuelle 5 rapports courte ou longue, automatique 4 rapports. type: traction ou intégrale permanente.

    Puissance administrative: 9CV traction boîte manuelle longue, 10CV traction boîte manuelle courte et boîte automatique, 11CV intégrale (boîte manuelle).

    Le 2.0 Mi16 (de 07/1992 à 07/1995):
    Alimentation: injection électronique multipoint catalysée.
    Puissance maxi: 150ch à 6500trs/min.
    Couple maxi: 184Nm à 3500trs/min.
    16 soupapes, 2 arbres à cames en tête.
    Vitesse maxi: 215km/h.
    Conso (90km/h, 120km/h, urbain): 6.9L, 8.7L, 12L.
    Transmission: boite de vitesse: manuelle 5 rapports. type: traction ou intégrale permanente.
    Puissance administrative: 11CV.

    Le 2.0 T16 (de 07/1993 à 07/1995):
    Alimentation: injection électronique multipoint catalysée, turbo Garett T25 à géométrie variable.
    Puissance maxi: 220ch à 4800trs/min.
    Couple maxi: 315Nm à 2200trs/min.
    16 soupapes, 2 arbres à cames en tête.
    Vitesse maxi: 235km/h.
    0 à 1OO km/h: 6,5sec.
    1OOOm DA: 27,5sec.
    Conso (90km/h, 120km/h, urbain): 7.3L, 9L, 11.8L.
    Transmission: boite de vitesse: manuelle 5 rapports. type: transmission intégrale permanente.
    Puissance administrative: 9CV.


    Les Moteurs Diesels

    Le 1.9 Diesel (de 03/1988 à 11/1996):
    Cylindrée: 1905cm3.
    AlésageXcourse: 83X88mm.
    Moteur type XU, 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, arbre à cames en tête entrainé par courroie crantée.
    Alimentation: pompe d'injection Bosch ou Rotodiesel, réchauffeur à eau sur filtre de gazole.
    puissance maxi: 71 ch à 4600trs/min.
    couple maxi: 120 Nm à 2000trs/min.
    Vitesse maxi: 165km/h. (jusqu'à 6/92)
    0 à 100km/h: 15,8 secondes. (jusqu'à 6/92)
    Vitesse maxi: 164km/h. (à partir de 7/92)
    0 à 100km/h: 18,4 secondes. (à partir de 7/92)
    Conso (90km/h, 120km/h, urbain): 4.6L, 6.2L, 7L.
    Puissance administrative: 7CV.
    Transmission: boîte de vitesse: manuelle 5 rapports. type: traction.

    Le 1.8 Turbo Diesel (de 03/1988 à 07/1992):
    Cylindrée: 1769cm3.
    AlésageXcourse: 80X88mm.
    Moteur type XU, 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, arbre à cames en tête entrainé par courroie crantée.
    Alimentation: pompe d'injection Bosch ou Rotodiesel, suralimentation par turbo KKK ou Garett.
    puissance maxi: 90 ch à 4300trs/min.
    couple maxi: 180 Nm à 2100trs/min.
    Vitesse maxi: 180km/h.
    0 à 100km/h: 12.0 secondes.
    Conso (90km/h, 120km/h, urbain): 4.6L, 6.2L, 7.5L.
    Puissance administrative: 5CV.
    Transmission: boîte de vitesse: manuelle 5 rapports. type: traction.

    Le 1.9Turbo Diesel (de 07/1992 à 11/1996)
    Cylindrée: 1905cm3.
    AlésageXcourse: 83X88mm.
    Moteur type XU, 4 cylindres en ligne, 8 soupapes, arbre à cames en tête entrainé par courroie crantée.
    Alimentation: pompe d'injection, suralimentation par turbo.
    puissance maxi: 92 ch à 4000trs/min.
    couple maxi: 196 Nm à 2250trs/min.
    Vitesse maxi: 181km/h.
    0 à 100km/h: 12.6 secondes.
    Conso (90km/h, 120km/h, urbain): 5.5L, 7.4L, 8.7L.
    Puissance administrative: 6CV.
    Transmission: boîte de vitesse: manuelle 5 rapports. type: traction.


    Les autres 405


    405 Américaines


    La 405 fut vendu aux Etats Unis avec des pare choc totalement différent pour répondre aux normes de sécurité passive qui leur sont propre.
    L'histoire et les versions de la 405 405-Americaine



    405 Iranniennes

    Vendu sous de Pars, elle différente de celle que nous connaissons bien
    L'histoire et les versions de la 405 405-Iranienne.jpg1.
    L'histoire et les versions de la 405 405-Iranienne-ar



    La 405 Turbo 16 de la Gendarmerie

    Vendu à 30 exemplaires, elle fut une redoutable poursuivante pour celle ou celui qui n'était pas très respectueux des limitations de vitesse sur nos autoroutes.

    L'histoire et les versions de la 405 405-t16-gendarmerie-1-psx91
    L'histoire et les versions de la 405 405-t16-gendarmerie2-rs9lg
    L'histoire et les versions de la 405 405-t16-gendarmerie-e9fl3



    La 405 et la compétition


    Supertourisme

    Au volant de Laurent Aiello, elle remporta le championnat de France de Supertourisme en 1994 et 1995. Elle reprend le moteur de la Mi16 de série, vitaminé à 290 ch au 8900tours/min. Suite à une cure d'amaigrissement, son poids descend sous la tonne, soit 945kg.

    L'histoire et les versions de la 405 405-supertourisme



    Rallye Raid

    Les "lionnes" et le Rallye Raid: 11 participations et 11 victoires! Autant dire qu'elles sont maîtresses du désert. Ari Vatanen remporta la première place du Paris-Dakar en 1989 et 1990 à son volant, et Bjorn Waldegaard la seconde place en 1990 au volant de l'autre 405 T16.

    L'histoire et les versions de la 405 Raid-01
    L'histoire et les versions de la 405 Raid-02



    405 T16 Pikes Peak.

    Il s'agit d'une course sur terre d'une longueur de 19,96km et qui compte 157 virages. Elle se déroule aux Etats-Unies, dans le Colorado. Le départ se situe à 2866m et l'arrivée à 4200 m. En arrivant près du sommet, les pilotes doivent faire attention à ne pas tomber dans le ravin qui atteint 600m au plus haut (il n'existe aucune barrière de protection). Peugeot engagea en 1988 deux 405 T16, spécialement préparé, avec d'énormes ailerons, 4 roues motrices et directrices, boîte 6 rapports, 880kg pour 520ch. Une bête pour cette course de côte bien spécifique. Ari Vatanen remporta la course en battant le précédent record de 10 secondes, et Juha Kankkunen, sur l'autre 405 T16, se plaça 2ème.

    L'histoire et les versions de la 405 Pike


    Voici la brochure commerciale de la STI-STD Turbo année modèle 1991. Il suffit de faire un clik droit avec la souris pour les enregistrer et les visionner grande taille. Les pages sont dans l'ordre.


    L'histoire et les versions de la 405 Page-01

    L'histoire et les versions de la 405 Page-02

    L'histoire et les versions de la 405 Page-03;04;05

    L'histoire et les versions de la 405 Page-06-07

    L'histoire et les versions de la 405 Page-08;09;10

    L'histoire et les versions de la 405 Page-11

    L'histoire et les versions de la 405 Page-12


    Dernière édition par 405 Quartz le Lun 23 Fév 2009 - 17:16, édité 1 fois
    xi
    xi


    Masculin Age : 38
    D'où viens-tu ? : Lorient
    Ma 405 est une : 405 break 1L9 carbu
    Date d'inscription : 08/01/2007

    L'histoire et les versions de la 405 Empty Re: L'histoire et les versions de la 405

    Message par xi le Lun 23 Fév 2009 - 22:16

    Super ton historique ! Tu as pensé à faire un pdf ou autre pour structurer un peu mieux l'affichage ?

    Sinon j'ai relevé quelques imprécisions (enfin je pense) :

    -> En Février 1989, les 405 à traction intégrale apparaissent. Celles-ci uniquement sur la berline avec le 1.9 GR et SR (GRX4 et SRX4)
    En Avril 1990, sortie de la SRIX4 (une SRI 1.9i à 4 roues motrices), uniquement en berline.
    Il y a bien eu des break x4 ; je ne sais pas s'ils sont sortis en meme temps, mais de toute facon tu ne parles pas de leur sortie.

    -> 2ème partie: de Juillet 1994 à Novembre 1996:
    (Les carburateurs disparaissent aux profils des injections et des catalyseurs)

    Ca je ne comprends pas, parce que tu mets plus bas que les moteurs à carburateurs ont été produits du 06/1987 à 07/1992 ? Pour moi les carburateurs ont été arretes avec les phase I, mais je me trompe peut etre ...

    -> Le 1.9 de base (de 06/1987 à 07/1992):
    Les consommations que tu as données sont pour la boite courte.
    Pour la version boite longue, ca donne ca (si tu peux rajouter cligne) :
    Conso des tractions manuelles boite longue (90km/h, 120km/h, urbain): 5.3L, 6.9L, 8.9L.


    Dernière édition par xi le Lun 23 Fév 2009 - 22:24, édité 1 fois
    RoM@In
    RoM@In


    Masculin Age : 29
    D'où viens-tu ? : Vaucluse
    Ma 405 est une : Fiat Multipla jtd115
    Date d'inscription : 14/08/2008

    L'histoire et les versions de la 405 Empty Re: L'histoire et les versions de la 405

    Message par RoM@In le Mar 24 Fév 2009 - 17:41

    Salut !!
    Les TD des phases 1 = 5 cv
    Les TD des phases 2 = 6 cv


    _________________
    * Fiat Multipla Jtd 115 phase 2, 03/2006, 251'000 kms
    http://www.forum-405.com/t30289p50-fiat-multipla-et-ducato-jtd-mes-tutures#452586
    * Fiat Ducato Multijet 115 utilitaire, 09/2014, 133'000 kms

    * Fiat Ducato 2.0l Jtd utilitaire - 06/2002 Vendu en 09/2018 à 195'000 kms
    * 405 1.9l Td Signature - 02/1995 Vendue en 04/2016 à 232'000 kms

    Contenu sponsorisé

    L'histoire et les versions de la 405 Empty Re: L'histoire et les versions de la 405

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 21 Juin 2019 - 0:28